Les mauvaises graisses

Publié le par Docteur Paul Carton

Les graisses sont des produits concentrés que la nature ne nous offre qu'à l'état de dilution harmonique dans le lait, les oeufs, les fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes, olives). 

 

Les graisses provenant de tissus animaux : saindoux, lard, graisse de veau, de cheval, restes de graisses de viande, que l'on emploie si souvent pour les préparations culinaires sont les plus difficiles à digérer et les plus intoxicantes. 

 

De même, les graisses trop raffinées et dévitalisées par l'industrie : les beurres de coco, la margarine, le tip, etc., se montrent déminéralisantes en clinique diététique. 

 

On n'en doit pas consommer.

 

Les seuls corps gras qui soient sains sont le beurre, la crème, l'huile d'olive et l'huile d'arachide dite : huile blanche. 

 

Les fritures doivent se faire à l'huile blanche. 

 

On ne devra pas abuser de la crème de lait, car c'est un aliment plus riche que le beurre.

 

Les aliments trop chargés en corps gras, les mets nageant dans le beurre ou l'huile ou la crème de lait, l'abus des fritures, les entremets ou pâtisseries trop riches en beurre sont indigestes. 

 

On doit toujours employer les corps gras avec discrétion, même les meilleurs.

 

La nourriture uniquement cuite. — Les produits alimentaires privés de vitamines (aliments stérilisés, farines pharmaceutiques, aliments en boîte de conserve), les menus composés uniquement de plats archicuits ou réchauffés, l'usage de l'eau bouillie et la privation de tout aliment cru (salade et fruits crus) entraînent des troubles de nutrition par dévitalisation et carence de vitamines,qui favorisent l'apparition du rachitisme, de la chlorose, de la neurasthénie, de la tuberculose et du scorbut.

 

Publié dans Aliments

Commenter cet article